L’été, les douces odeurs des herbes aromatiques en cuisine donnent un parfum méditerranéen aux plats colorés et pleins de saveurs, préparés avec les légumes du marché ou cueillis fraîchement dans le potager. À tel point que nous aimerions pouvoir profiter de ces aromates toute l’année pour agrémenter nos recettes du soleil qu’elles contiennent dans leurs bouquets… Et c’est finalement très simple ! Il suffit de les préparer dès leur récolte pour les conserver toute une année, jusqu’à la prochaine belle saison. Voici un petit tour d’horizon des plantes aromatiques, de leurs usages, de leurs modes de conservation, mais aussi des moyens de faire entrer la nature dans votre cuisine, quelle que soit la saison. Mais au-delà de leur goût inimitable en cuisine, les herbes aromatiques recèlent aussi des trésors pour votre santé et celle de vos proches. À la manière d’un inventaire d’herboriste, nous vous avons sélectionné dix plantes aromatiques indispensables pour mettre du soleil dans vos recettes.

Campagne Schmidt Home Design

Quelles sont les meilleures herbes aromatiques en cuisine récoltées l’été ?

Voici une liste, par ordre alphabétique pour vous permettre de trouver immédiatement celle que vous recherchez, des dix herbes aromatiques les plus courantes en cuisine. Outre leurs usages dans vos recettes, sont aussi indiquées leurs vertus médicinales.

Jardinière herbes aromatiques fraîches en cuisine

  • Aneth : frais, vous pouvez l’utiliser dans la sauce du concombre à la crème ou pour parfumer de la truite ou du saumon fumés. C’est d’ailleurs l’herbe aromatique idéale pour le poisson, les viandes blanches, les œufs. Il faut l’utiliser en fin de cuisson pour qu’il conserve tout son parfum.
    Si vous le laissez monter en graines, récupérez-les pour agrémenter vos pots de cornichons au vinaigre ou pour parfumer un vinaigre de cidre. Côté santé, les graines d’aneth en infusion permettent d’atténuer les troubles digestifs et de favoriser la lactation pour les mamans qui allaitent leur nourrisson.

 

  • Basilic : le basilic s’utilise uniquement frais. Si vous souhaitez l’ajouter à un plat chaud, parsemez-le uniquement au moment de servir, pour qu’il puisse exhaler tous ses arômes. Vous pouvez aussi en faire du pesto, ou l’ajouter dans de l’huile qui parfumera agréablement vos salades tout au long de l’année. Sans oublier évidemment l’incontournable soupe au pistou, dont il est l’ingrédient indispensable.
    Côté santé, les feuilles de basilic séchées en infusion permettent de soulager l’aérophagie.

 

  • Estragon : l’estragon est parfait pour parfumer une viande blanche, une volaille ou un poisson blanc. Il change agréablement du thym dans un bouquet garni. Vous pouvez aussi préparer du beurre d’estragon, pour réaliser des sauces inimitables.
    Côté santé, les infusions de feuilles d’estragon séchées auraient des vertus antihistaminiques et atténueraient l’asthme.

 

  • Laurier-sauce : tout est bon dans le laurier-sauce ! Les feuilles séchées sont l’ingrédient indispensable des courts-bouillons, des sauces, des soupes et des potages. Les tiges peuvent être utilisées pour réaliser vos brochettes estivales. Côté santé, les fleurs séchées du laurier-sauce sont idéales pour améliorer la digestion.
    L’huile de laurier est souveraine en usage externe pour atténuer l’acné, les mycoses et les panaris.

 

  • Lavande : oui, la lavande s’emploie aussi en cuisine ! Quelques fleurs séchées parfument de la confiture d’abricots, une crème au chocolat, une crème brûlée ou une crème anglaise.
    Côté santé, difficile d’être exhaustif, tant ses bienfaits sont nombreux : une friction de fleurs de lavande soulage les piqûres de guêpes ou d’abeilles ; une infusion évite les angoisses et les insomnies, mais est aussi un insecticide efficace contre les pucerons et les fourmis ; un massage à l’huile de lavande est tonifiant ; l’huile essentielle de lavande soigne les infections respiratoires, calme la toux et la bronchite, mais repousse aussi les poux !

 

  • Menthe : il n’y a pas que dans le taboulé et le thé que la menthe peut être utilisée en cuisine. Elle agrémente délicieusement le concombre à la crème, les fraises, une salade de haricots verts, l’omelette au fromage, ou les desserts au chocolat.
    Côté santé, les infusions de menthe permettent de lutter contre l’anémie.

 

  • Origan : avec le thym, l’origan est la plante aromatique qui évoque irrémédiablement l’été. Ses fleurs sont encore plus parfumées que ses feuilles. Énormément de recettes de la cuisine méditerranéenne utilisent l’origan, et cette herbe met en valeur la mozzarella, les pâtes, les pizzas, la pissaladière, etc.
    Côté santé, les cataplasmes d’origan sont efficaces pour apaiser les douleurs et les contractures musculaires.

 

  • Persil : le persil est l’herbe aromatique que l’on mange à toutes les sauces ! En bouquet garni, en persillade, en sauce, parsemé sur un plat, il est de toutes les recettes ou presque !
    Côté santé, il est antioxydant, il donne une bonne haleine et est riche en fer et en vitamine K.

 

  • Romarin : le romarin assaisonne les viandes, les brochettes, les légumes, les pommes de terre, etc.
    Côté santé, les infusions de feuilles séchées de romarin sont stimulantes et détoxifiantes.

 

  • Thym : l’indispensable ingrédient du bouquet garni est aussi l’allié idéal des recettes à base de tomates, de courgettes, de pommes de terre, de viandes en sauce.
    Côté santé, rien de tel pour soigner un rhume qu’une infusion de thym avec un peu de miel.

 

Au-delà des herbes aromatiques, savez-vous que de nombreuses fanes de légumes peuvent être utilisées pour concocter des recettes délicieuses, dans un objectif zéro déchet ? C’est le cas notamment des fanes de radis, parfaites pour une soupe avec des pommes de terre, ou une purée avec des courgettes. Mais il y a aussi les fanes de carottes, d’oignons nouveaux, ou de navets…

Comment conserver les herbes aromatiques ?

Bouquet de sauge pour préparation aromatique
Chaque plante aromatique a ses spécificités, qui nécessitent une manière de la conserver particulière : certaines se conservent bien grâce à la congélation, d’autres devront être séchées ou cuisinées avant d’être stockées.

 

Comment conserver le thym ?

Le thym est sans doute une des herbes aromatiques en cuisine qui se conserve le plus facilement. Il est préférable de le récolter en juin, lorsqu’il est en fleur, car c’est à cette saison-là qu’il est le plus odorant. Il est très facile de conserver le thym :

  • En bouquet : cueillez les tiges les plus vigoureuses de thym avec des ciseaux, ficelez-les ensemble pour former un bouquet, puis suspendez ce bouquet dans un endroit sec, chaud et aéré. Au bout de quelques semaines, le thym est parfaitement séché et vous pouvez le garder ainsi ou l’effeuiller dans un pot pour le conserver de longs mois, ce qui est l’idéal si votre cuisine a été conçue en faisant la part belle à différentes solutions de rangement.
  • Au congélateur : cette méthode pour conserver le thym n’est valable que si votre réfrigérateur possède une partie congélateur, car vous n’utiliserez pas le thym congelé s’il se trouve dans un congélateur coffre à l’autre bout de la maison. Pour le conserver congelé, il suffit de le mettre en sachet dès la récolte. Utilisez-le sans décongélation dans vos sauces.

 

Conserver le basilic frais

Plantes aromatiques dans jardinière intégrée au plan de travail

Le basilic est une plante fragile qui ne conserve pas très longtemps une fois cueillie. Pourtant, quel plaisir que d’en retrouver la saveur même au plein cœur de l’hiver ! L’idéal est donc de l’utiliser frais pendant la belle saison, et de le cuisiner pour en retrouver tous les parfums lorsque votre plant de basilic a fané. Ainsi, vous pouvez préparer du pesto au basilic, que vous conserverez soit en petits pots de conserve, soit en portions dans un bac à glaçons au réfrigérateur. Il est aussi possible de préparer de l’huile au basilic, tout simplement en plaçant des feuilles de basilic fraîches et lavées dans de l’huile d’olive. Au bout d’un mois environ, l’huile s’est parfumée de l’odeur du basilic, et vous pourrez l’utiliser longtemps.

Plantes aromatiques dans jardinière intégrée au plan de travail

Si vous souhaitez donner un esprit nature à votre cuisine, vous pouvez garder des plants de basilic, mais aussi de menthe, d’aneth, de mélisse, de thym, à l’intérieur de votre cuisine, à proximité de l’endroit où vous les utiliserez pour vos recettes ! D’ailleurs, il existe désormais des solutions très simples pour cultiver vos légumes et vos plantes aromatiques à l’intérieur même de votre cuisine grâce au potager connecté, à adopter en toute saison !

Découvrez nos produits

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *