Moderne, favorisant la lumière naturelle, à l’aise en cuisine, au salon ou même dans un dressing, la verrière d’intérieur ne manque pas d’arguments, et elle séduit. Décryptage de cet aménagement décidément très à la mode…

Pourquoi une verrière ?

Avec sa surface vitrée reposant sur un soubassement, la verrière d’intérieur est le compromis idéal entre une pièce totalement fermée et un lieu entièrement ouvert. Elle permet de cloisonner un espace sans le fermer complètement. Son grand avantage est l’apport de lumière dans notre intérieur, et le sentiment d’espace qu’elle engendre. La verrière est aussi synonyme de style. Elle est en effet un héritage des lieux de création du 19ème siècle, comme les ateliers d’artistes, qui nécessitaient de la lumière naturelle, et de production, comme les usines. Elle apporte donc à la fois un côté loft et industriel à un intérieur. Autre argument en sa faveur : sa grande versatilité. Il est possible de la concevoir à la carte, en termes de dimension, type, coloris et matériau (bois, métal,…).

Dans quel cas et où l’utiliser ?

En cuisine, en salle de bains, dans une chambre, un bureau… La verrière est à l’aise partout ! Cet aménagement sait s’inscrire dans tous les espaces. Elle est parfaite en cuisine, car elle permet de cloisonner sans se couper du reste du logement, de cuisiner en gardant un œil sur le salon. Alternative au tout ouvert, la cuisine avec verrière offre un « rempart » à la diffusion d’odeurs, de gras et autres désagréments.

Petite cuisine design avec verrières séparée de l'entrée

Exemple de petite cuisine avec verrière donnant sur l’entrée

 

Dans une salle de bains, la verrière peut aussi trouver sa place. Mais puisqu’elle est vitrée, cela suppose que la salle de bains soit relativement protégée des regards indiscrets. C’est pourquoi elle sera surtout utilisée dans le cas d’une suite parentale, regroupant la chambre et la salle de bains.

La verrière peut également servir à séparer la chambre du dressing. Ce faisant, elle laisse entrevoir cet espace qui n’est aujourd’hui plus caché et qui, à l’inverse, sait se mettre en scène. Pour transformer une chambre partagée par deux enfants qui grandissent en deux espaces séparés, la verrière est aussi une bonne solution. Doublée d’un rideau, elle permet de créer l’intimité nécessaire et de la convivialité dans le nouvel espace.

verrière noire de dressing Schmidt

Grande verrière noire de chambre pour séparer le dressing

Au salon, la verrière apporte son côté industriel aujourd’hui très à la mode. Si l’on ne souhaite pas d’un espace de vie totalement ouvert, comme dans un loft, elle peut remplacer une cloison tout en donnant une impression d’espace. Cette idée peut s’entendre pour un couloir, qui restera cloisonné mais bénéficiera d’un éclairage. La verrière peut aussi cloisonner une salle à manger. Si elle ferme entièrement l’espace, elle confère alors à la pièce un côté boudoir, confidentiel, très appréciable.

Dans les combles, la verrière sait aussi jouer un rôle de premier plan. Dans cet espace qui est souvent éclairé par une lumière zénithale grâce à des fenêtres de toit, la verrière permet de séparer des zones sans nuire à la luminosité. Enfin, la verrière est aussi une solution pour créer un bureau par exemple. Avec le développement du home office, des solutions d’aménagement s’imposent. La verrière permet de matérialiser un espace de travail, permanent ou temporaire, qui offre du calme sans être coupé du reste du logement.

Quel style de verrière adopter ?

Pour la partie vitrée, il vous faudra choisir le nombre de montants (métalliques ou en bois), qui accueillent le vitrage. Plus ils seront nombreux, plus celui-ci sera étroit, et l’impression d’espace réduite. Mais ces montants donnent aussi un rythme à la verrière. Il est aussi possible de placer une imposte, soit une partie vitrée verticale en haut de la structure, qui va casser la rigidité de la verrière. Le soubassement, soit la partie sur laquelle repose la verrière, peut être constitué d’un muret qui sera au choix en plâtre, en brique, en béton cellulaire, en placo, en parpaing, en bois… Sa hauteur peut varier de 80 cm à plus d’un mètre de haut, ce qui permet de moduler l’effet, et d’adapter le soubassement à la pièce.

Comment installer une verrière ?

Avant de se lancer, un conseil : si vous n’avez pas l’âme bricoleuse, oubliez l’idée d’installer vous-même la verrière, et confiez le projet à un professionnel. Il saura si le mur que vous envisagez d’ouvrir pour placer la verrière est porteur ou non. Il vous guidera sur le soubassement adéquat dans le cas d’une création ex-nihilo.

Le style que vous donnerez à votre verrière dépend de sa dimension et de sa finition. Des simulations s’imposent pour trouver la bonne équation. Pour une verrière qui se fond dans le décor, le ton sur ton avec le reste de la pièce est parfait. Si vous souhaitez que votre verrière se remarque, place à la couleur : la structure est d’ailleurs souvent noire, ce qui donne un côté graphique et industriel. Dorée ou en laiton, elle sera plus chic

Découvrez nos produits

cuisine en U moderne avec des niches

Nos cuisines équipées

dressing noir et blanc sur mesure par schmidt

Nos dressings sur mesure

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *