La lumière naturelle a des effets bénéfiques sur notre santé physique et mentale. Nos conseils pour en profiter au maximum et nos solutions pour combler le manque.

Vue d’ensemble de la salle de bains Boxea coloris noir et gris Caneo, avec douche à l’italienne, baignoire, et meuble bas sous vasque.

Mauvaise humeur, manque d’énergie, stress, fatigue, troubles du sommeil… Et si la cause de tout cela était… le manque de lumière naturelle ? Aussi étonnant que cela puisse paraître, elle exerce un véritable effet positif sur notre corps et notre santé. Tout comme les plantes en ont un besoin vital pour effectuer la photosynthèse*, la lumière naturelle est nécessaire à notre organisme pour se réguler.

Source d’énergie et de bien-être, elle agit sur notre cycle circadien, c’est à dire notre rythme biologique de 24 heures. Elle bloque par exemple la synthèse de la mélatonine, cette hormone favorisant le sommeil, qui permet à notre organisme de se resynchroniser la nuit. Mais elle booste aussi la sérotonine, qui est un neurotransmetteur. Ce faisant, elle agit sur notre énergie au cours de la journée, favorise le bon fonctionnement de nos horloges internes.

*La photosynthèse est le processus par lequel la plante élabore son propre aliment. Dans la photosynthèse, les plantes vertes absorbent de l’eau, de la lumière produite par le soleil, du gaz carbonique et rejettent par la suite de l’oxygène. Sans la photosynthèse, il n’y aurait pas de vie sur Terre.

vue d’ensemble de la chambre composée d’un lit double blanc, des rangements en bois coloris marron Santiago Oak et marron-rouge Figue.

Son incidence sur notre santé est multiple: elle améliorerait nos défenses immunitaires, notre digestion, et même notre mental… Certains d’entre nous connaissent une baisse de régime à l’approche de l’hiver, lorsque l’intensité lumineuse (exprimée en lux) est insuffisante. C’est ce qu’on appelle la dépression saisonnière ou le blues hivernal. A cela rien d’étonnant : en plein soleil, l’intensité lumineuse dépasse 100 000 lux ; par beau temps, elle est d’environ 20 000 lux. Mais en automne et hiver, l’intensité lumineuse chute à 1 000 lux, voire moins. Il faut donc trouver des remèdes pour lutter contre ce manque.

Vue d'un canapé gris posé devant une fenêtre montrant un jardin, avec un lampadaire blanc et des plantes vertes.

Vue d'un salon avec un pouf en tissu posé devant une fenêtre et d'une table d'appoint posée devant une autre fenêtre montrant un paysage hivernal.

Comment répondre au manque de lumière ?

Laisser entrer au maximum la lumière naturelle dans son intérieur, en privilégiant de grandes ouvertures, est important, car l’intensité lumineuse apportée par l’éclairage reste faible (150 lux). Aller se promener, de préférence le matin, est une bonne façon de refaire le plein d’énergie, mais cela n’est pas toujours envisageable au quotidien.

Une salle à manger avec une table en bois sur laquelle est posé un chemin de table en tissu à motifs et avec 6 chaises recouvertes de tissu blanc, de grandes baies vitrées montrant le jardin sur le côté.

La solution peut alors être le recours aux appareils de luminothérapie. Conçus pour pallier le manque de lumière naturelle, leurs LED offrent une lumière blanche ou parfois bleue, à la fois puissante mais non éblouissante, de 500 à 10 000 lux selon les modèles. Ils se présentent sous forme de lunettes spéciales ou de luminaires à poser près de son visage.

Une femme habillée en tenu de yoga et avec des lunettes de luminothérapie, fait du stretching dans un salon bien illuminé.

Les appareils de luminothérapie s’utilisent de préférence le matin au réveil pour les personnes actives en journée, ou le soir pour celles travaillant de nuit. Une séance en journée permet de redonner un coup de fouet. Le temps d’exposition varie en fonction de l’intensité de la source et de la distance à laquelle l’appareil est posé. Cette solution est toutefois déconseillée aux personnes souffrant de pathologies de l’œil ou atteintes de troubles bipolaires.

Une femme assise à un bureau blanc active un appareil de luminothérapie.

Et pourquoi pas un simulateur d’aube ?

Autre solution, le simulateur d’aube. En recréant artificiellement le lever du soleil, cet appareil permet de se réveiller en douceur. La lumière se déclenche 20 à 30 minutes avant le réveil, avec une augmentation progressive de l’intensité. Elle permet à l’organisme de s’éveiller en douceur. Certains modèles proposent un mode endormissement : la lumière intense s’atténue peu à peu pour plonger plus facilement dans le sommeil.

Shopping

Découvrez nos produits

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *