Lorsqu’on imagine son intérieur, l’envie d’ouvrir les espaces se fait souvent sentir. Avant de se lancer, une réflexion s’impose pour être certain que ce choix est compatible avec son mode de vie.

Nous sommes nombreux à apprécier l’esprit loft, ces vastes pièces sans frontières qui permettent de circuler en toute liberté. Mais voilà : confronté à la réalité et au quotidien, ce rêve peut tourner au cauchemar. Bruit, manque d’intimité, les raisons ne manquent pas pour cloisonner. Alors, faut-il ouvrir ou fermer totalement les lieux ? Nos conseils…

1) Je cloisonne

Cette solution est à réserver à qui ne supporte pas de partager son intimité, ou veut du calme et de la tranquillité. La cloison se prête davantage aux familles : une protection sonore d’une pièce à l’autre peut s’avérer importante, pour le bien-être des enfants… comme celui des parents ! C’est enfin la solution pour les fâchés du rangement, puisqu’une pièce fermée ne laisse rien entrevoir.

Le cloisonnement va évidemment en priorité aux pièces d’intimité : chambres et salles de bains, ou au bureau pour le calme. Mais elle peut concerner la cuisine, pour ne pas laisser s’échapper les odeurs dans tout le logement.

Vue de face du meuble de salle de bains noir dans la salle de bain Boxea.

Vue d'ensemble d'une chambre avec parquet, un lit, des placards beiges derrière le lit avec des niches coloris bois et à droite, une vue d'une partie du dressing Cosy Patrique.

2) Je décloisonne

Faire tomber les murs, ou ne pas les monter, est l’option pour les amateurs d’espace. Supprimer une cloison, un couloir par exemple ouvre le lieu, et permet de valoriser les volumes d’un appartement, son côté traversant. Libérer un escalier permets de profiter de son architecture. Même si l’espace ainsi dégagé n’est pas utilisé, il crée une impression d’espace, qui est agréable au quotidien.

Les exemples les plus marquant sont la suite parentale, où chambre et salle de bains se mélangent, et la cuisine ouverte sur le salon, qui se trouve dans un logement sur deux aujourd’hui.

Vue d'ensemble de la cuisine Esprit de Famille avec la bibliothèque avec niches ouvertes et fermées, la table EXPANDO et les chaises NEX.

3) Je joue l’entre deux

C’est peut être la solution idéale pour contenter les deux camps. Le décloisonnement partiel permet de jouer sur les deux tableaux. En installant une verrière du sol au plafond ou posée sur un muret, très à la mode, vous laissez une vue sur la pièce, sans toutefois y donner accès.

Cette solution fonctionne très bien pour une cuisine, mais aussi dans une chambre ou une salle de bains. Poser une verrière pour séparer une chambre en deux est aussi idéale pour faire entrer la lumière dans une pièce aveugle. Une bibliothèque ouverte peut aussi cloisonner l’espace, tout comme une porte coulissante. Choisissez-la à galandage, pour disparaître dans le mur.

Vue d'ensemble de la salle de bains en noir et blanc avec la chambre en arrière plan et le meuble de rangement niches ouvertes et fermées au premier plan.

Découvrez nos produits

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *